Libéralisme(s) ?
Sous la direction de Raphaële Espiet-Kilty

Libéralisme(s) ?

Presses Universitaires Blaise Pascal, 2010

Libéralisme(s) : Successivement « vieux », classique, néo-classique, nouveau, social puis néo, tantôt politique, tantôt économique, le libéralisme ne manque pas de qualificatifs. Si cette diversité l’enrichit, elle le rend également particulièrement difficile à cerner. Il est problématique d’appréhender le libéralisme comme une idéologie en tant qu’ensemble cohérent d’idées tant il est vrai que l’idéologie libérale se morcelle en courants parfois antagonistes dès qu’on tente de la définir. Cette multiplicité de courants est certainement une des conséquences de la « quasi » hégémonie, du moins en Grande-Bretagne, d’une idéologie vieille de plus de trois cents ans. Le libéralisme est apparu au 17ème siècle sous la plume de John Locke. La théorie s’est développé durant le 18ème siècle puis consolidée sous l’influence d’Adam Smith (1723-90) en 1776. Il domine la pensée politique et économique britannique depuis la seconde moitié du 19ème siècle jusqu’à aujourd’hui, bien que sous des formes très différentes. L’objet de cet ouvrage est de tenter de replacer les nombreux libéralismes dans leur contexte historique à travers une étude diachronique et synchronique.

Liberalism(s) : Successively « old », classical, neo-classical, new, social then neo-, either political or economic, liberalism has many faces, a diversity that enriches it but also makes the task of defining it a difficult one. To conceive of liberalism as an ideology, defined as a coherent set of ideas, is problematic inasmuch as the ideology of liberalism, when defined, breaks into a multiplicity of currents, some of them antagonistic to each other. This multiplicity of currents is certainly one of the consequences of the “quasi” hegemony, at least in Britain, of an ideology that is more than three hundred years old. Liberalism appeared in the 17th century under John Locke’s pen. The theory was further developed during the 18th century, to be consolidated by Adam Smith (1723-90), in 1776. It has dominated political and economic thinking since the second half of the 19th century, albeit in different forms. The purpose of this book is to try and position the various liberalisms in their historical background by carrying out a diachronic and synchronic study.

A télécharger