Martine Spensky
Professeure émerite

Martine Spensky

Thèmes de recherche développés

J’ai travaillé pendant de nombreuses années sur le traitement (juridique, social, coutumier) de la maternité célibataire et de l’enfance illégitime dans l’aire britannique des 19 et 20ème siècles. Ces recherches m’ont amenée à travailler sur la « citoyenneté sociale » (T.H. Marshall, 1950) des femmes, puis sur leur citoyenneté « civile et politique » et, plus récemment, sur l’impact des modèles « républicain » et/ou « multiculturaliste » sur leur citoyenneté. En remontant l’histoire du « multiculturalisme », qui s’applique principalement aux immigrés postcoloniaux dans la GB du 20ème siècle, l’étape suivante était toute tracée. J’ai en effet consacré ces dernières années à travailler sur les représentations de l’Empire britannique, en privilégiant toujours l’approche de « genre ». Mes derniers travaux portent sur le rôle des femmes – et leur représentation - dans la construction de l’Empire ainsi que sur l’émigration des femmes et des enfants britanniques vers les colonies de peuplement (Australie, Canada, Nouvelle Zélande et Afrique du Sud).

Ma participation, en 2005 ( à la London School of Economic de Londres) et 2006 (à l’Université Libre d’Amsterdam, dept. de sociologie) au programme de recherche « Gender Equality, Cultural Diversity : European Comparisons and Lessons » financée par la Nuffield Foundation et piloté par Ann Phillips (Dir. Gender Institute and Government Department de la London School of Economics - LSE), a attiré mon attention sur le lien entre « diversité » et « empire » et m’a permis d’introduire une dimension « comparative » dans mon travail puisqu’il m’était demandé de réfléchir sur le modèle « Républicain » français de citoyenneté et sur les effets de la loi sur la laïcité, dans une optique de « genre », sur les femmes. Ce travail, élargi et complexifié a été présenté lors de deux conférences à l’occasion d’un voyage académique à Delhi et à Puna (Inde) en juillet 2005. Il est cité dans le rapport écrit par Moira Dustin pour la Nuffield Foundation : Gender Equality, cultural Diversity : European Comparisons and Lessons (LSE Gender Institute, p. 19. 2007)

En juillet 2005, j’ai participé à la mise en place de la recherche internationale On Critical Thinking par le MCRG (Mahanirban Calcutta Research Group) de Calcutta dirigé par Ranabir Samaddar. Une première rencontre avec des membres du MCRG avait eu lieu lors du colloque organisé par celui-ci à la MSH de Paris : « Conflicts, Law and Constitutionalism » où j’étais « discutante » du panel « Constitution and the Language of Citizenship ». La première rencontre à Calcutta du programme « On Critical Thinking » portait sur « L’autonomie » et a donné lieu à une publication en anglais (2007). Lors de la seconde rencontre de septembre 2007, je suis intervenue comme « discutante » du panel « gender » du colloque « Spheres of Justice ». Enfin, lors de la troisième rencontre de septembre 2009, je suis intervenue sur l’émigration des enfants britanniques en Australie après la Seconde Guerre Mondiale. Une version remaniée de cette intervention sera publiée en français dans un numéro spécial des Cahiers de Charles V consacré à l’Empire (sous presse : à paraître en mars 2011). La version anglaise remaniée sera publiée ultérieurement. Les voyages à Calcutta en 2005 et 2007 ont été financés par le Centre de recherche Franco-Indien de la MSH de Paris. Le gouvernement indien a financé les voyages intérieurs (Delhi, Puna, Calcutta) et le séjour à Delhi et à Puna. Le MCRG a pris en charge le séjour à Calcutta. Le voyage Paris/Calcutta/Paris de 2009 n’a pas pu être pris en charge par le centre de recherche franco-indien, du à une réduction de budget. Celui-ci a été pris en charge par l’EHIC/UBP. Le MCRG a financé le séjour

Ces travaux sur l’empire constituent une véritable reconversion thématique et n’en sont qu’à leur tout début. La co-organisation d’un colloque pluridisciplinaire et international avec Christine de Gemeaux - ex-membre de l’EHIC a permis de jeter les bases d’un réseau international sur ces thèmes. Ce colloque « L’Europe et ses « autres » 1878-1914 » s’est tenu à l’Université de Tours en Octobre 2010. Je suis intervenue, dans ce cadre sur « L’argument anti-esclavagiste dans la colonisation de l’Afrique », intervention écrite grâce au dépouillement de la revue anti-esclavagiste britannique pour les années précédant et suivant la Conférence de Berlin de 1884-85.

Les interventions au colloque 2010 sélectionnées par le Comité de lecture et complétées par quelques articles sollicités auprès de spécialistes de la question, au niveau international, seront publiées aux Presses de l’UBP. Un nouveau colloque : « Empires et biopolitiques » organisé dans le cadre de l’EHIC aura lieu à la MSH de Clermont-Ferrand les 21-22 et 23 octobre 2011 et permettra d’élargir et de consolider le réseau « empires » embryonnaire.

Ces travaux s’insèrent dans l’ex-pôle 2 (genre) et le pôle 3 (empires) de l’axe 4 de l’EHIC ainsi que dans les thématiques de l’axe 2 de la MSH de Clermont-Fd. Ils s’insèrent également dans l’une des thématiques proposée par la - future - fédération de « civilisationnistes » en cours d’élaboration entre les universités de Poitiers, Limoges, Orléans et Clermont-Ferrand.

Publications les plus caractéristiques des domaines de spécialité

- 2012 - "Biopolitique et Empire britannique" in revue Les Cahiers de Charles V de l’Université Paris-Diderot, n°46 consacré à ‘l’Empire britannique en héritage : esclavage, abolition, discrimination et commémoration, de l’Amérique du Nord à l’Australie’ (coordonné par Marie-Jeanne Rossignol et Mélanie Torrent) pp. 293-336.

- 2012 – « Louisa Knightley of Fawsley et les Dames de la revue The Imperial Colonist posent sur « les autres » leur regard maternel : 1902-1914 » in Molinari, Véronique, Droits des femmes, droits des autres : des féministes britanniques face aux exclus de la citoyenneté (1860-1930), Clermont-Ferrand : Presses Universitaires de l’Université Blaise Pascal, pp. 155-180.

- 2011 - "Biopolitique et Empire britannique" in revue Les Cahiers de Charles V de l’Université Paris-Diderot, n°46 consacré à ‘l’Empire britannique en héritage : esclavage, abolition, discrimination et commémoration, de l’Amérique du Nord à l’Australie’ (coordonné par Marie-Jeanne Rossignol et Mélanie Torrent) pp. 293-336.

- 2009 – Direction d’ouvrage avec James Cohen, Citoyenneté et diversité, Presses de l’UBP. 270p. (introduction J. Cohen et Diane Lamoureux).

-  2008 - "L’émigration des femmes ’seules’ dans l’Empire Britannique, vue par The Imperial Colonist (1900-1918) : une alternative à la citoyenneté ? ", revue Sextant, n° 25 sur les ‘Colonialismes’ coordonné par A. Lauro, Editions de l’Université Libre de Bruxelles, pp. 29-42.

-  2007 – “The Slow Emergence of British Women as Autonomous Subjects » in Paula Banerjee and Samir Kumar Das, Autonomy, Beyond Kant and Hermeneutics, London, NY, Delhi : Anthem Press pp. 73-89.

-  2001 – “ Citoyenneté : droits des individus, droits des groupes ” in Cahiers du Genre n°30 CNRS/l’Harmattan. pp. 233-253.

-  2000 – Universalisme, particularisme et citoyenneté dans les Iles britanniques, l’Harmattan, 178p (introduction pp. 11-45 + chapitre “Universalisme des hommes, particularisme des femmes : la légitimation de l’exclusion des sphères du pouvoir, 1832-1918 ” pp. 127-158).

-  1992 - "Producers of Legitimacy : Homes for Unmarried Mothers in the 1950’s", in Carol Smart, Regulating Womanhood : historical essays on marriage, motherhood and sexuality", Routledge, Londres. 233 p. pp. 100-119.